LES LANGAGES TECHNIQUES. LES SITUATIONS DE RENTES.


DE L’USAGE DES PÉJORATIFS, LA BIDOUILLE EN ÉLECTRONIQUE.




Les média et le brouhaha technoco médiatique sur les produits conduit au resserement de la gamme des produits sur le marché. Ainsi qui fabrique les produits les plus demandés est il incontournable sur le marché. Position dominante obtenue par négociation et positionnements.


C’est une fausse position dominante, bien vite combattue par des produits offrant des services.


 Ces services qui étaient destinès aux techniciens, ingénieurs, et quidam avec des demande spécifiques et réelles par exemple apprentissage, sont de moins en moins accessibles par attrition  (contôle) du marchè.


Si je parle de la filière électronique c ‘est que le ticket d’entré est assez bas, cele ne coûte pas aussi cher que la mécanique par exemple. Bien sur quand on y pense, les alternatives aux produits de marque sont en Asie produits par des usines asiatiques.


Faisons le constat, il n y a plus guère d ‘usines et de moyens pour les grosses productions en Europe, une des cause de nos faillites, se démunir à vil prix, pour acheter moins cher.

Pourtant , il existe des dizaines de produits à base d’électronique qui sont attendus par les clients, et ces produits dont les ventes ne sont pas considérées peuvent représenter plusieurs millions d unités par mois.


Quand on néglige quelques millions d unité par mois, c ‘est qu’on imagine le marchè comme extensible et ceci est faux. Un exemple un grand producteur de machines aujourd’hui devenu quantité négligeable, réalisait huit pour cent de bénefices par seconde grâce au ventes de cartouches et d encres pour imprimantes. Ceci à duré quelques années et cette société à pratiquement disparu.


Je parle de l’électronique mais ce pourrait être l’alimentaire, des sociétés qui réalisent deux mille pourcent (2000% par an) de bénéfice par an et qui iront suivant les lubies ( paradigmes ) se désintégrer,  bientôt.


Je pense à une société coopérative d’électroménager, qui a coulé grâce à l’emploi de gens issus d un cursus différent de la coopérative, embaucher un mba qui en trois ans coula l’entreprise qui avait trois  décennies de bénéfices et s étendait sur trois continents.


A partir de quel nombre de vente un produit est il rentable ?

Je pense que personne n’en sait plus rien en tout cas chez les décideurs.

C ‘est normal le marchè est contrôlé et le nombre de produits est réduit, il semble bien,

qu’il y ait des ordinateurs en grosses quantité et des marques différentes.  C’est un semblant.

Renseignez vous la plupart des smartphones et ordinateurs ou disques durs

sortent de trois ou quatre usines bien connues et affublés ensuite de nom de marques.




Si l’attention n’est pas signalée sur les produits qui peuvent entrainer nos industries demains nous serons à la remorque ou perdu  sans espoir.


S. CARVAJAL

Management Stratégique Industriel & Innovations