DON GRATUIT.


Projet de masque hybride entre masque


de plongée et masque d’épéiste.


 


Des tas de modifications sont possibles, dont un usage pour militaires.




Fichier  image et idée gratuits adoptés depuis Hong Kong.


Surement à Honk Kong, font ils déjà les deux types de masques dans leurs usines,

l’adaptation sera rapide et facile.


 

免 費 贈 送







Voir site AFNOR

Pensez qu il existe des brachycéphales avec distance bigoniale de plus de 160 mm.


 


Ce masque compte environ huit pièces différentes, donc huit ateliers de fabrication, une sangle en tissu, et une tige plate collant le masque au visage en plus de l’ajustement par sangle, la partie respiration pourrait recevoir une cartouche double avec filtre de charbon actif de porosité deux microns.


Fabriqué par Impression 3 D sur des imprimante à 300 € pièce, avec des fils opaques et d’autres transparents.


Le masque dans sa partie interne inférieure sera symbolique.

Tout doit être démontable rapidement, lavable aux solutions alcalines, sèchè à l alcool éthylique non empoisonnè au benzène ni autre produits. Pas de nettoyage à l autoclave.

Temps estimé de 40 minute à 20 minutes par pièces suivant le poids.

Avec deux imprimantes 3d pour les parties les plus lourdes ( 40 minutes), le temps d’éxécution passerait à 20 minutes environ par pièces pièces ( vision productique ), 3 masques par cellule en une heure pour 6 imprimantes.


24 imprimantes feraient 12 masques par heure. pour 8 heures 96 masques,

pour 24 heure 288 masques. Semaine de 6 jours 1728.


96 imprimantes feraient 48 masques par heure. Pour 8 heures 364 masques,

pour 24 heures 1092 masques. Semaine de 6 jours 6552.




Reste à dessiner cela en 3D , sortir les fichiers, suivant le type de pièce pour les imprimantes 3D et distribuer les fichiers différents aux ateliers.


La cartouche filtrante sera une cartouche du commerce.

L assemblage se fera sous hotte avec des gants stérilisés.

Emballés dans des sachets plastique personnels stériles,  Oxyde d ‘éthylène ou autre.


 

 

 

Bien sûr il s agit d un masque d urgence réalisè dans l ‘urgence.

Il n’empeche et je pense à la filière injection plastiques.

En cas de production par millions. Il faudra changer de technologie et faire des moules.

Le processus sera injection et moulage.

Le coût unitaire devrait difficilement dépasser les 4€ pièces au coût des matières premières ce jour.

Je continue de parler du masque pas des cartouches.


 

S. CARVAJAL


Management Stratégique Industriel & Innovations


sa_carvajal@yahoo.fr


Pour ce qui est des respirateurs, une partie despiècespeut être faite sur imprimante 3D.